J'ai toujours pensé qu'un écrivain mettait le meilleur de lui-même dans ses écrits, et qu'il était finalement vain que de vouloir le rencontrer. Que la rencontre et la conversation ne pouvaient qu'être décevantes jugées à l'aune de la lecture.

Pourtant, je souhaite rencontrer Réjean Ducharme.

Oui, bien sûr, le mystère qui entoure le personnage n'est pas étranger à ce désir de rencontre. Car le personnage vit en mode furtif. Depuis sa première publication en 1966, seules 2 photos de lui ont été publiées.

Ducharme_Rejean

ducharmerejean

Certains se demandent même si l'homme existe, si ce ne serait pas plutôt sa secrétaire, voire tel ou telle écrivain(e), l'auteur(e) des livres. Depuis, l'écrivain s'est doublé d'un sculpteur, qui expose des "trophoux" signés Roch Plante. Qui n'assiste pas plus aux vernissages de ses expos que l'écrivain ne participait à la promotion de ses livres.

Et puis l'ombre de Ducharme hante les ruelles du Plateau, ce qui, pour une amoureuse de Montréal, en rajoute à son charme. On dit qu'il continue à farfouiller les boites à recyclage pour récupérer de quoi monter ses sculptures. C'est pourquoi, qui m'accompagnerait dans mes promenades en ville, serait surpris de l'instance que je peux mettre à dévisager les personnes que je rencontre. Car toujours je recherche Réjean Ducharme...

J'ai donc décidé de faire de cette quête une sorte de fil rouge de ce blog. Et je souhaite votre aide, tout renseignement pertinent (ou impertinent, je prends aussi) pour m'aider à obternir un RV particulier.  Un tête-à-tête autour d'un thé avec lui...

J'entends déjà quelques mesquins réclamer "Et on a quoi en échange ?"

Et bien vous aurez le transcript de la rencontre en direct sur ce blog. Mais je vous préviens, je ne compte pas parler. Juste boire un thé, le (la?) regarder en face de moi, et essayer de chercher dans ses traits où se cache le génie de ses mots.

Ça risque d'être chiant, comme billet finalement. Mais je vous aurais prévenus.

Qui m'aide ?