J'aime me promener dans la ville. Elle change tous les jours, ses ruelles sont truffées de tags, de phrases au sens soit limpide soit obscur, selon. Mais surtout, j'aime observer les choses que l'on peut y trouver, essayer de comprendre leur présence ici et maintenant, imaginer la suite d'événements qui les ont conduits à croiser ma route. 

Un jour, j'ai croisé une paire de chaussettes. Là bien sûr, pas besoin de grande imagination, l'explication est assez simple. On pense sac de sport mal fermé ou d'où on a extrait un truc et les chaussettes sales sont tombées, que l'on n'aura pas vu. Il y a peut-être une autre histoire, qui sait ? Mais rien que l'on imagine de très extraordinaire.

chaussettes

Puis un autre jour, perdu au milieu des feuilles mortes du parc Jeanne Mance, j'aperçois une peluche. Un doudou de gosse, pensai-je, prête à aller le cueillir et le poser en un endroit plus voyant. En m'approchant, je constate que c'est un genre de peluches pour ados, un truc super moche, clinquant et très con. On appuie sur l'oreille "Test your love" et une lumière s'allume sur le ventre du truc. "Un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout". Visiblement, à la façon dont les piles ont été arrachées, la peluche a eu tout faux comme réponse. Je l'ai ramassée quand même. Et foutue à la poubelle. Bien suffisant pour cette histoire à la con.

                  nours1 nours2

Et puis, un autre jour encore, il y a un mois environ, j'ai rencontré un caddie, rue Saint-Joseph, au coin de Christophe Colomb. La situation en soi n'était pas si insolite. Des caddies en fugue, on en a tous rencontré un jour. Mais il y avait un détail curieux, TRÈS curieux, un détail d'importance : le caddie était attaché par une chaîne rouillée et un cadenas à un arbre. J'ai essayé d'imaginer le type qui avait fait la chose, la somme des petites opérations qu'il a dû effectuer pour que ce caddie se retrouve là. Non seulement le mec avait dû piquer le caddie, mais il avait dû penser à prendre une chaîne et un cadenas avec lui. Je me suis aussi demandée pourquoi il avait choisi cet arbre plutôt qu'un autre. Par hasard ? Parce que, au moment où il a croisé cet arbre, il en avait marre de pousser son caddie avec la chaine et le cadenas dedans ? Puis d'ailleurs, pourquoi avoir eu envie d'attacher ainsi un caddie dans la rue, pourquoi avoir voulu sacrifier une chaine (rouillée certes) et un cadenas (rouillé aussi) ? Le lendemain, le caddie n'était plus là. Retiré par les services de la ville ? Par le type avec la clé de son cadenas venu le récupérer pour aller l'attacher ailleurs ?

                   caddy1 caddy2

J'ai beau y penser, je ne trouve pas. Je ne saurais probablement jamais l'histoire de ce caddie. Et je me sens frustrée d'une histoire qui a eu lieu et que je ne comprends pas...