Le premier mois de 2009 se termine, le Nouvel An Chinois commence et je veux vous souhaiter une magnifique année dans mon horoscope personnel, année qui sera "L'année du poulpe".

Que je m'explique.

Moi qui ait renoncé il y a des années à ces résolutions que j'étais incapable de tenir, j'ai décidé de reprendre la tradition. Et ma résolution cette année est toute littéraire.

Oui, cette année sera littéraire ou ne sera pas !

Donc, plutôt que de faire ces conneries qui lassent les autres et qui m'épuisent, j'ai décidé que j'allais les écrire ! Hé, hé. Pour l'occaze, j'ai même créé une nouvelle catégorie, simplement intitulée "littérature", qui englobera le tout.

Pour preuve que je m'engage avec sérieux dans cette unique et vaste résolution, j'ai déjà écrit deux fois à ma Mémé depuis le début de l'année. Si ! Il se peut même que vous, lecteur mais néanmoins ami, receviez une lettre de moi cette année. L'épistolaire est de retour en ville, qu'on se le dise!

Ensuite, j'attends pour fin février, le 26 exactement (gloups...), le résultat du Prix Littéraire de Radio Canada auquel j'ai soumissionné un texte en octobre dernier ('tain, 4 mois, à l'ère d'Internet, on y croit à peine !?!).

Je me suis aussi inscrite à l'Atelier de Création Littéraire de l'UQAM, dont je compte vous donner des nouvelles régulières. Non, pas que de la schtroumpfette.

Aussi, le CLIM (Cercle Littéraire Informel de Montréal), que l'on avait créé avec des amis il y a 3 ans à suite à un précédent atelier de création auquel nous avions tous participé, a été ressuscité. Alléluia. Avec pour objectif de participer à de nombreux concours littéraires.

Enfin, parce que la devise de ce blog est, rappelons-le,  "Mes humeurs, mes lectures et tout ce qui me passe par la tête et que vous ne souhaitez pas forcément savoir !", je vais tâcher de partager avec vous un peu plus ce qui me passe sous les yeux. Hé hé, CL fait dans l'éducatif.

Voilà pour le programme. Mais alors "Pourquoi l'année du poulpe, chère CL ?" allez-vous me demander fort justement.

Ben just becoze le poulpe, si on l'emmerde trop, il lâche son encre.

C'est dit.

Cette année je vais écrire. Et faudra pas me faire chier.

[et là je vous laisse, un texte à écrire pour samedi, pour la revue Biscuit Chinois, une revue québécoise de nouvelles pop, la première (qui a dit "la seule"? Oui, et alors ?!) à m'avoir publiée il y a de ça un an, et dont le prochain thème est "Moustache". ben vi. Allez, au boulot]