Dans la série "la réalité dépasse la fiction", Il y a des histoires qui me fascinent par leur poésie intemporelle. Comme celle de cette statue khmère du IX ème siècle du Musée Guimet à Paris.

  • En 1431, le site d’Angkor est abandonné et le temple de Bakong tombe peu à peu en ruine.
  • En 1935, lors de fouilles menées par un conservateur français, Maurice Glaize, un corps féminin sans tête est retrouvé dans le secteur ouest. Il fera partie des oeuvres sélectionnées en 1936 par l’historien d’art Philippe Stern, alors conservateur au musée Guimet, pour être présenté à Paris.
  • En 1939 une tête parmi d’autres sculptures est découverte, cette fois dans le secteur oriental du temple.
  • En 1974, elle est offerte à l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Cambodge, S.E. John Gunther Dean, en gage de gratitude pour ses multiples actions humanitaires lors de la guerre civile.
  • En 2005, à l’occasion de ses quatre-vingts ans, l’ex-ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique offre au musée Guimet la fameuse sculpture khmère. Le conservateur du musée raconte qu'il a l'intuition que cette tête appartient au corps décapité qui est exposé dans leurs murs depuis 70 ans. Et miracle, les deux pièces se mettent en place ! A écouter, son témoignage, là.

teteretrouvee

Crédit photo : http://www.angkorvat.com/Divinite-kh-retrouvee.htm

De même, la toile "L'origine du monde" de Courbet exposée au musée d'Orsay a elle aussi retrouvé toute sa tête, il y a deux ans de ça. Deux ans d'analyses et d'expertises pour valider la chose. Il semble que les deux parties proviennent bien de la même toile.

origine

Je pensais à cela, au sujet d'une toile de Tone, qu'il a finalement décidé de scinder en trois pour en faire un magnifique  tryptique. Ces 3 pièces se perdront-elles un jour ? Et finiront-elles par se retrouver elles aussi ? A notre insu ?

 

522568_10151277277632500_711215644_n

Source : Page FaceBook de Tone