24 décembre 2010

La théorie des grands nombres

Nous sommes dans un chalet, au bord d'un lac. Nous sommes 8 adultes et 11 enfants. Le sapin scintille, les hommes au fourneau cuisinent trois chapons. La neige étincelle, les enfants font de la luge, d'autres de la raquette, d'autres encore déblayent la neige accumulée sur la glace du lac afin d'aménager une patinoire. Le cliché canadien. Le plus beau, le plus pur. Les grands espaces, le froid et la neige. La chaleur du feu dans la cheminée et les bonnes effluves dans le foyer. Je vous souhaite un très joyeux Noël. Aussi... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 novembre 2010

Confession de procrastinatrice

Bonjour, me voici de retour ici. Revenir écrire sur son propre blog après quelques semaines d'absence, c'est comme revenir chez soi, après en être parti sans préavis. Le temps est passé, comme il sait si bien le faire, trop rapide ce marathonien. Il m'a laissée de coté, à flâner au gré de mes envies, sans me laisser ne serait-ce que 5 mn pour écrire un petit billet (séquence, c'est pas moi c'est l'aut'). Ne plus écrire sur son propre blog, c'est recevoir des emails d'amis, soucieux de ma santé ("Tu n'écris plus, tu vas bien... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 08:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 septembre 2010

Les amis auxquels on n'aurait pas pensé

Et ceux auxquels on ne pensait plus. Voilà le paradigme sur lequel repose FaceBook. Hum, en relisant ma dernière phrase, je me demande si je ne philosophe pas un peu trop haut en parlant ainsi (hé, j'ai écrit paradigme quand même !) d'un outil de "réseau social" (?) pour qui la notion même de philosophie justement doit être inconnue. Mais je m'égare. FaceBook, donc. L'outil étonnant dont des milliers de générations avant nous ont rêvé. En effet, qui n'avait jamais pensé à cet ami d'enfance perdu de vue mais... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 09:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 août 2010

La lucidité de nos contemporains

Ballade parisienne. Arrêt à St Sulpice où le supplice des rénovations de la célèbre (merci le Da Vinci Code...) église ne semble vouloir cesser. Je rentre, et comme chaque fois, dans celle-ci ou une autre, la paix des pierres m'envahit. Je déambule tranquillement le long des bas-cotés, admire comme à chaque fois les fresques murales du peintre au nom prédestiné, Delacroix. Puis continue, le long des nombreuses chapelles qui bordent l'église. Les noms se succèdent. "La chapelle de la Vierge", "La chapelle des Saints... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juin 2010

Les questions que l'on ne s'était pas encore posé

Nous discutions de mon précédent post sur les lucioles avec des amis. Dubitatifs sur les joies du camping (à coté de camping-car avec clim' bruyante sur le toit), sur le plaisir de plier la tente un matin sous la pluie. Mais aussi d'autres questions de ces mêmes amis qui, s'ils ne campent pas, en connaissent un bout sur les insectes visiblement. Dont cette question à Héloïse, question QUE JE NE M'ÉTAIS JAMAIS POSÉE (!! moi qui pensais avoir fait le tour de toutes les possibilités interrogatives !). "Pourquoi les araignées ne... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 08:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 avril 2010

La vie en couleurs

La quarantaine arrive, et son lot de prise de tête. En parlant de tête, justement, il y a les cheveux blancs. Les $%^&tains de cheveux blancs qui pourrissent (dure réalité) illuminent (pensée positive) ma brunettitude. Donc, pas le choix. "T'as jamais pensé à te faire une couleur ?" comme me l'a subtilement suggéré une copine. Je vous épargne le magasinage de la-dite couleur. Entre le avec et le sans ammoniaque. La palette quasi-infinie de couleurs toutes aussi improbables les unes que les autres. "Je veux du... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2010

Les choses simples

Ma cuisine-c-est-Beyrouth est en reconstruction. Le plombier est passé. Les canalisations ont été remplacées, des robinets ont été installés. Le plombier m'explique quoi est où. Il me montre les 4 robinets auxquels on peut dorénavant accéder depuis les escaliers sans descendre au sous-sol. "Les 2 du haut, c'est pour votre appartement. Les deux autres c'est pour l'appartement du dessous. Allez-y, montrez-moi !". Alors je lui montre comment j'arrive à repérer mes-deux-robinets-de-mon-appartement, comment je sais les ouvrir et... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 11:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 janvier 2010

Conduire à la place du mort

J'ai atterri dimanche après-midi à l'aéroport international de Malte. Je suis partie la veille au soir de Montréal. 6h30 de vol jusqu'à Londres. Transit de 4h puis un dernier saut de 3h15 jusqu'à Malte. Here I am. A l'aéroport, direction Hertz et location de voiture. Malte ayant des antécédents anglais, la conduite se fait à gauche. Allez, 15h de voyage dans les dents, 6h de décalage horaire, on se lance, même pas peur ! Mais les réflexes sont tenaces... Sur le parking déjà, j'ouvre la portière de gauche. Le volant a disparu... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2010

Ma vie en schizophrènie

Paceville, le quartier über tendance de Malte, dixit mon guide. Nous sommes dans un restaurant branché, dixit le guide de mon collègue de chez Apple. La journée de travail est (presque) terminée. Certaines discussions techniques n'ont pas abouti, on va devoir les finaliser ce soir. Mais nous avons faim, nous sommes allés dîner dans ce restaurant. Deux tables se jouxtent. Sur la première, nous sommes 8. Huit ingénieurs de compagnies comme, entre autre, Apple, Nokia, Ericsson ou Orange. Un indien qui vit à Seattle, un anglais... [Lire la suite]
Posté par CL_leblog à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 novembre 2009

Quelle ivresse

Je suis à Atlanta, dans une salle climatisée et sans fenêtre dans laquelle j'assiste à un meeting de normalisation. Je suis assise devant mon ordi, un verre de Sprite avec moi, posé à ma gauche. Je prends une gorgée. De l'eau ? Surprise. Je réalise que j'ai saisi par erreur le verre posé à ma droite, laissé là par un mec sorti temporairement de la salle. Par réflexe et par dégout, je recrache l'eau dans le verre. Quand il est revenu, je n'ai pas eu le temps de le prévenir, il a vidé son verre. Du coup je n'ai rien dit...
Posté par CL_leblog à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]