Je n'ai rien contre l'idée. Je crois même en partie à la somatisation, en tant qu'expression de certains dénis inconscients. J'ai même entendu la théorie selon laquelle le mot maladie viendrait de "mal à dire". Why not ? On n'a rien prouvé en ce sens, mais on n'a pas prouvé le contraire non plus.

Toujours est-il que ce soir je m'interroge. En effet, si mon corps me parle et que je doive l'écouter, comment dois-je interpréter le fait qu'il soit que je sois allergique .... à la crème anti-rides dans laquelle je viens d'inve$$$$tir j'ai-40-ans-merde-toutes-ces-années-sans-tenter-d-intercepter-rides-z'et-ridules

Mon corps me parle, bon. Admettons. Mais s'il est doté de la parole, me semble qu'il lui manque la vue, nan ?
Ne voit-il donc pas les outrages du temps qui l'ont pris d'assaut normal-t-as-40-ans-je-te-rappelle ?
Je m'interroge  [et m'inquiéte de son message lors de la prochaine coloration capillaire....].